[Critique] – « Ex-Machina » – Alex Garland

EX-MACHINA-1

Scénariste de Danny Boyle, ayant écrit certains de ses films cultes comme Sunshine ou 28 Jours Plus TardAlex Garland vient de sortir sa première réalisation, un thriller futuriste sur fond d’intelligence artificielle intitulé Ex-Machina.

Caleb, 24 ans, est programmateur de l’une des plus importantes entreprise d’informatique au monde. Lorsqu’il gagne un concours pour passer une semaine dans un lieu retiré en montagne appartenant à Nathan, le PDG solitaire de son entreprise, il découvre qu’il va en fait devoir participer à une étrange et fascinante expérience dans laquelle il devra interagir avec la première intelligence artificielle au monde qui prend la forme d’un superbe robot féminin.

L’Intelligence Artificielle a été une mine d’or pour le cinéma. D’un chef d’oeuvre comme 2001 : L’Odysée de l’espace à la romance de Spike Jonze dans Her, il est traité ici de manière anxiogène. Le personnage de Caleb (Domhnall Gleeson) évolue, comme nous spectateurs, dans un milieu inconnu à travers des décors minimalistes et obscurs, donnant une impression d’enfermement. Appuyée par une bande originale des plus anxiogènes, Ex-Machina est une véritable expérience sensorielle du point de vue de la mise-en-scène, qui nous éblouit autant qu’elle nous inquiète.

Quant au scénario, il agit dans la même optique. Bien que nous comprenons facilement les intentions du personnage d’Oscar Isaac, passant régulièrement du patron sympathique, à l’excellent danseur au créateur mégalomane, nous sommes cependant intrigués par cette histoire  et attachés à cette intelligence artificielle, Eva, interprété par une remarquable Alicia Vikander. Sous l’apparence d’un thriller inquiétant, le long-métrage d’Alex Garland soulève des questions intéressantes sur l’intelligence artificielle : Une I.A peut-elle éprouver des sentiments ? Peut-elle avoir une conscience ? Est-ce que l’on peut se prendre pour Dieu en créant une I.A ?

Rappelant l’anticipation d’un épisode de Black Mirror et l’aspect clipesque de Danny Boyle, Ex-Machina est un film de science-fiction intéressant, apportant des réponses ou non à certaines questions, et marquant les débuts prometteurs d’un jeune réalisateur.

Victor Van De Kadsye 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s