[Critique] « La Rage au Ventre », un sacré manque de punch.

maxresdefault (3)

Jake Gyllenhaal fait parti de ces acteurs prêts à tout pour s’investir dans un rôle. Pour le nouveau film du clippeur Antoine Fuqua, à qui l’on doit le récent « Equalizer« , l’acteur a subi une nouvelle transformation physique afin d’interpréter Billy Hope, jeune boxeur subissant une descente aux enfers assez violente. Cependant, l’interprétation de l’acteur est le seul intérêt de ce « rise and fall » décevant.

Champion du monde de boxe, Billy Hope mène une existence fastueuse avec sa superbe femme et sa fille qu’il aime plus que tout. Lorsque sa femme est tuée, son monde s’écroule. Il va devoir se battre pour trouver la voie de la rédemption et regagner ainsi la garde de sa fille.

Si l’empathie pour le personnage principal est présente, ce n’est pas le cas pour le film en lui-même en raison de la lourdeur de sa réalisation, plus convenue pour le genre de l’action tel qu’Equalizer par exemple, basée essentiellement sur des ralentis censés iconiser les personnages, avec insistance. Seules les scènes de boxes parviennent à nous sortir de la torpeur provoqué par la fadeur de la mise-en-scène.

Le long-métrage suit le schéma classique d’un « rise and fall », utilisant touts les poncifs de films issus de ce genre notamment à partir du moment où le personnage de Gyllenhaal retrouve son ancien entraîneur joué par un Forest Whitaker, réussissant à faire encore plus fort dans le cabotinage après « Taken 3« .  Beaucoup trop long pour ce qu’il raconte (on aurait facilement pu retirer une demi-heure de film), le film ne parvient pas à nous captiver tant ce que nous voyons à l’écran paraît si convenu et peu original.

Le jeu d’acteur de Jake Gyllenhaal est le seul atout du film, réussissant parfaitement à s’ancrer dans une nouvelle personnalité, en nous faisant oublier l’homme troublé d’Enemy et surtout le sociopathe Lou Bloom dans « Night Call« , il montre une nouvelle facette de son jeu et confirme une fois de plus son talent.

« La Rage au Ventre » est donc une déception, faute à son incroyable manque d’originalité et l’ennui qu’il provoque, à voir uniquement si vous voulez découvrir une nouveau type de rôle pour Jake Gyllenhaal.

Victor Van De Kadsye

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s