[Critique] – « Maryland », un thriller hypnotique signé Alice Winocour

Le cinéma français semble avoir pris un nouveau virage dans le cinéma d’action. Après le pop-corn movie dans le moyennement réussi « Anti-Gang » en Août dernier, nous avons droit ce mercredi à un thriller stylisé, comme un film de Nicolas Winding Refn en plus minimaliste, répondant au nom de « Maryland », réalisé par Alice Winocour.

Réalisé par Alice Winocour, « Maryland » est une véritable montée en puissance. Une puissance émotionnelle dans l’évolution du personnage incarné par Matthias Schoenaerts, sorte de personnage énigmatique et taciturne rappelant celui de Ryan Gosling dans le culte « Drive », ainsi qu’une montée en puissance dans une tension anxiogène et violente, appuyée par la bande-originale étouffante de Gessalfenstein et accompagné d’autres artistes tels que Azaelia Banks ou Major Lazer.

La réalisatrice joue avec son film avec plaisir en lui changeant sans arrêt les genres cinématographiques, rappelant le récent « Dheepan » de Jacques Audiard. D’une histoire de garde-du-corps protecteur, on passe à une histoire d’amour accompagné d’un léger sous-texte dénonçant la vente des armes, léger car là n’est pas réellement la question du film. A travers le personnage de Mattias Schoenaerts, le film oscille entre différents genres afin de raconter une histoire purement humaine, celle d’un soldat devant faire face à ses traumatismes.

Winocour, en plus de manier l’écriture, est véritablement douée pour la mise-en-scène. Commençant comme un drame social à l’approche naturaliste, elle parvient à instaurer durant tout le film des éléments qui vont le faire basculer vers un véritable thriller, de manière inattendu et réussi.

Si l’on peut regretter une certaine platitude au milieu du film ainsi qu’une trop grande influence sur le scénario de « Drive« , il est plaisant de voir que le cinéma français commence à s’affranchir des codes instaurés par les productions Besson, entre autres, pour proposer des propositions singulières et intéressantes. « Maryland » fait parti de ces films-là et donne envie de voir ce que fera à la suite Alice Winocour.

Victor Van De Kadsye

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s