[Critique] – Le retour réussi de Johnny Depp dans le raté « Strictly Criminal »

JohnnyDeppBlackMass.jpg

Il est dommage qu’après tant de performances controversées et détestées, la nouvelle performance réussie de Johnny Depp se trouve être dans le nouveau film de Scott Cooper, « Strictly Criminal« , un biopic au formalisme agaçant.

Le quartier de South Boston dans les années 70. L’agent du FBI John Connolly convainc le caïd irlandais James « Whitey » Bulger de collaborer avec l’agence fédérale afin d’éliminer un ennemi commun : la mafia italienne. Le film retrace l’histoire vraie de cette alliance contre nature qui a dégénéré et permis à Whitey d’échapper à la justice, de consolider son pouvoir et de s’imposer comme l’un des malfrats les plus redoutables de Boston et les plus puissants des États-Unis.

Tiré de l’histoire vraie du gangster James « Whitey » Bulger et de sa collaboration avec le FBI, le film de Scott Cooper accumule les poncifs du genre pour nous apporter un biopic sans saveur. Produit par Brett Ratner, entre autres, le film peine à nous captiver tant le scénario est d’un classicisme impressionnant. Les événements s’enchaînent sobrement, sans réel mise-en-scène et nous surprennent guère tant les séquences ont été vues et revues maintes fois.

Les bras droits charismatiques, les scènes de discussions folles entre criminels, perte des valeurs morales, musique vintage, les clichés se succèdent et donnent l’impression d’assister à une copie ratée d’un film de Scorsese, malgré son casting deluxe (Kevin Bacon, Benedict Cumberbatch, Juno Temple) .  Mais le visionnage de « Strictly Criminal » est cependant non-dénuée d’intérêts et un seul se trouvera présent dans le film : Johnny Depp.

Métamorphosé physiquement, l’acteur inquiète par sa monstruosité grandissante. Si le film n’arrive pas à évoluer, tant la violence surgit de nulle part avec fadeur, le personnage de Depp accroît sa folie tout le long du film et fait froid dans le dos. Parvenant à être le seul élément captivant du film, l’acteur livre une performance saisissante qui fait retrouver toute la crédibilité de l’acteur. Dommage que le reste du casting soit perdu dans une sous-exploitation et un cabotinage énervant, notamment pour le personnage de Joel Edgerton, aussi agaçant que mal joué.

« Strictly Criminal » est donc le film de Johnny Depp et rien d’autre. Seul élément intéressant du film, il n’arrive cependant pas à combler la vacuité de ce film rempli de clichés.

 

Victor Van De Kadsye

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s