[Critique] – « Spotlight » : L’héroïsme sur forme de papier.

531819.jpg

Le nouveau film de Todd McCarthy sort sur nos écrans ce mercredi en ce fin de mois de Janvier. Principal concurrent de The Revenant et Mad Max : Fury Road aux Oscars cette année, Spotlight fait office de principale figure académique dans cette compétition. Racontant l’enquête d’un journal d’investigation sur des crimes pédophiles au sein de l’Eglise catholique, le film prend un parti-pris des plus classique sans néanmoins perdre la passion à raconter cette histoire forte.

 Une équipe de journalistes d’investigation, baptisée Spotlight, a enquêté pendant 12 mois sur des suspicions d’abus sexuels au sein d’une des institutions les plus anciennes et les plus respectées au monde. L’enquête révèlera que L’Eglise Catholique a protégé pendant des décennies les personnalités religieuses, juridiques et politiques les plus en vue de Boston, et déclenchera par la suite une vague de révélations dans le monde entier.

Autant le dire tout suite, « Spotlight » est un film fort. Au classicisme fidèle au genre du biopic s’accompagne une écriture dense et captivante. Comme dans un polar, on suit donc avec attention cette bande de justiciers rédacteurs en train d’enquêter sur une affaire prenant une ampleur de plus en plus grave. A l’instar de ces journalistes, impossible pour le spectateur de ne pas halluciner en entendant ces crimes abjects racontés et passés sous silence par l’Eglise.

L’académisme du film permet à cette enquête d’être traité avec intelligence et sobriété, évitant ainsi de faire dans la surenchère, malgré sa bande originale et ses notes de piano pouvant paraître agaçantes pour sa répétitivité. Les dialogues imposent suffisamment le malaise, inutile d’en faire plus et le film l’a bien compris.

Mais au delà de son enquête, « Spotlight » passionne pour sa façon de dépeindre le milieu du journalisme. A une heure où le journalisme papier commence à prendre fin, McCarthy filme ces journalistes avec passion et attachement, les transformant en véritables héros bouleversés par les événements. Interviews délicates, réunions avec la direction, débats dans l’équipe et investigations, chacune de ces étapes nous est présentées sous un rythme haletant et méticuleux. En partant sur ces deux directions, l’investigation journalistique et l’investigation dans le milieu des journalistes, le film captive le spectateur de sa première à la dernière minute.

Le casting, composé de stars comme Mark RuffaloRachel McAdams ou Michael Keatoncohabite parfaitement ensemble et insuffle un attachement immédiat à ces héros des temps modernes.

Aussi troublant qu’intelligent, « Spotlight » est un cocktail très efficace entre le thriller et le biopic. Un film aux formes des plus classiques mais qui suscite immédiatement l’attention pour sa force scénaristique.

Victor Van De Kadsye

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s