[Critique] – « Ocean’s 8 » de Gary Ross

Un film de la franchise Ocean’s se déroule toujours de la même manière : Grâce à un plan sur-mesure, on sait déjà que tout se déroulera sans grande difficulté et pourtant, certaines choses arrivent toujours à surprendre et à nous captiver tout du long. De plus, si on y ajoute l’élégance de l’image Soderbergh, difficile de ne pas succomber. Plus d’une dizaine d’année après un dernier volet en demi-teinte mais toujours sympathique en compagnie d’Al Pacino, la famille Ocean est déclinée dans un spin-off réussi avec un casting féminin d’une grande classe sous la caméra de Gary Ross. Lire la suite

Publicités

« Jurrasic World » : La fin de « Nostalgic Park » ?

Dans le second volet de la phase Jurrasic World, la direction que semble prendre la franchise était inévitable : Après avoir été modifié et copié éternellement, il était temps que le monde créé par Steven Spielberg et Michael Crichton prenne fin dans une apocalypse morbide. Colin Tremorrow y dénonçait la surenchère commerciale avec une imagerie générique dans le premier volet, Juan Antonio Bayona amène ici son talent d’auteur pour un second volet où règne la destruction absolue. Lire la suite

[Critique] – « Budapest » de Xavier Gens

Il y avait de quoi être effrayé sur le papier : Une énième comédie populaire française à grand budget où une bande de potes masculins compte faire les 400 Coups dans un pays étranger. La peur de retrouver une compilation des pires blagues discriminantes était bien là et si Xavier Gens commence son film de la sorte, c’est pour mieux nous surprendre avec une comédie assez amère sur l’adulescence. Lire la suite

[Critique] – « L’homme qui tua Don Quichotte » – Terry Gilliam

Ce fût l’un des rêves les plus fous de l’histoire du cinéma. Le Don Quichotte de Terry Gilliam, un film qui a suscité fantasmes, passions, déboires et documentaires de la part du réalisateur et de (très) nombreux cinéphiles. Vingt-cinq ans après le début du projet, L’homme qui tua Don Quichotte sort sur nos écrans et a clôturé avec le Festival de Cannes. Ce que l’on peut dire du résultat final, c’est qu’il aurait peut-être fallu écouter Paolo Branco au vue de l’atrocité jetée à l’écran… Lire la suite

[Cannes 2018] – « Plaire, aimer et courir vite » de Christophe Honoré.

Après s’être prêté au jeu du conte pour enfants dans Les Malheurs de Sophie il y a deux ans, Christophe Honoré renoue avec les histoires d’amours tragiques dans Plaire, aimer et courir vite. Projeté en Compétition Officielle au Festival de Cannes cette année, nous sommes sûrs d’une chose : Le film a déjà remporté la Palme de notre cœur. Lire la suite

[Critique] – « Taxi 5 » de Franck Gastambide

 

On ne l’avait pu revu depuis onze ans, l’une des franchises les plus cultes du cinéma français populaire revient sur nos écrans. Toujours à la ville de Marseille et produit par Luc Besson, ce cinquième volet de Taxi a pour enjeu de rebooster la franchise avec l’arrivée de Franck Gastambide à la réalisation. Un nouvel opus qui, toutefois, cale énormément dans son trajet… Lire la suite

[Critique] – Gaston Lagaffe – Pierre-François Martin-Laval

1645804.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Le spectre de Franquin avait de quoi frémir face à ce qui allait arriver : Une adaptation française des aventures de Gaston Lagaffeproduite par les studios TF1 arrivant après une accumulations d’adaptations ratées (comme l’a encore prouvé Spirou et Fantasio en Février dernier). Lorsque, soudain, un petit miracle du nom de Pierre-François Martin-Laval apparût pour signer ce que l’on avait pas vu depuis des années : Un film réussi tiré d’une bande-dessinée.

Lire la suite