[Critique] – Pour le réconfort, un film « hors-norme » de Vincent Macaigne

réconfort_pascal_rénéric_laurent_papot.jpg

Tremblez en entendant ces cris ! Le premier long-métrage destiné au cinéma de Vincent Macaigne est un pur film en colère contre une société répressive financièrement, créant des classes pour mieux séparer la population. Un pur film de cinéma, organique comme l’a clamé son scénariste/réalisateur (rencontré à Lille lundi dernier), fabriqué avec peu de moyen mais avec une liberté formant sa grandeur. Lire la suite

Publicités

« Blade Runner 2049 », contemplation des vestiges du passé.

478800.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

2017, 35 ans après la (véritable) révolution de la science-fiction signée Ridley Scott, c’est au tour de Denis Villeneuve de reprendre le flambeau de la mythologie Blade Runner. Ni une pure suite en bonne et dû forme, ni un Replicant du premier opus, Blade Runner 2049 est une oeuvre à part. Une oeuvre dense, à mi-chemin entre ce qu’a entrepris Scott et les thèmes de prédilections de Villeneuve. Lire la suite

« Le Sens de la fête » : Toledano/Nakache, serials noceurs.

141462.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

On ne change pas une équipe qui gagne, le duo Toledano/Nakache revient trois ans après le succès de Samba pour une nouvelle comédie aussi pétillante que du champagne. Le Sens de la Fête, c’est une joyeuse synthèse de la comédie française actuelle où se côtoient cinéma d’auteur, humour Jamel Comedy Club et classicisme. Malgré des troubles-fêtes parasitant le déroulement, on est pas prêt d’oublier ce mariage de sitôt. Lire la suite

« Happy End » : Tromperie sur la marchandise.

 

477806.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Happy-End – Michael Haneke – Les Films du Losange

Le nouveau film de Michael Haneke nous offre exactement ce que l’on attendait de lui depuis toujours, à savoir une radiographie austère (mais étonnamment jubilatoire cette fois-ci) des travers de la bourgeoisie humaine au sein de moments instantanés pris sur le vif. Autant dire que ça ne se conclura pas avec une fin heureuse… Lire la suite

Ceci n’est pas une critique de « Mother! ».

mother-trailer-jennifer-lawrence

La première chose qui nous questionne à l’issue de la projection du nouveau Aronofsky, c’est de savoir comment la Paramount a pu accorder sa confiance à ce projet si dérangeant. Car en plus d’être une véritable prise de risque de la part d’un studio, Mother! est sans aucun doute ce qui s’est fait de plus dérangeant dans le courant du cinéma mainstream américain.

Lire la suite

« Good Time » : Une soirée de chien racontée par les frères Safdie.

560303.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Présenté en Compétition Officielle au dernier Festival de Cannes, on peut comprendre pourquoi le nouveau film des frangins les plus prometteurs du cinéma indépendant américain, Joshua et Ben Safdie, a plu aux festivaliers ainsi qu’à Thierry Frémaux. Plus conventionnel dans sa narration mais moins lorsqu’il s’agit de montrer New-York, Good Time est un film renversant où l’esprit d’After Hours est ramené à l’époque de Robert Pattinson. Lire la suite