[RETROSPECTIVE] Pirates des Caraïbes : La Malédiction du Black Pearl

505579.jpg

Alors qu’elle est encore enfant, Elizabeth Swan sauve la vie de William Turner, échoué en plein océan alors que son navire a été détruit. Elle crois que le jeune garçon est un pirate en découvrant, attaché à son cou, un médaillon sur lequel était posée une tête de mort (logique, non!). Devenue une jeune femme, Elizabeth va, par un (trop) malheureux hasard porter ce dit médaillon alors qu’elle chute violemment dans l’océan. Le soir même, l’équipage de pirates du Black Pearl, mené par le Capitaine Barbossa, attaque Porc Royal, enlève Elizabeth, qu’ils croient être une Turner, ainsi que le médaillon. Will se met en quête de la sauver. Mais voyant la stratégie douteuse des militaires, il décide de se tourner vers le Capitaine pirate Jack Sparrow, qu’il va libérer de prison. Tout deux volent un navire de l’armée, recrutent des pirates à Tortuga et se lancent à la poursuite de Barbossa. Ce dernier va apprendre à Elizabeth la Malédiction qui pèse sur son navire. Le médaillon est une des nombreuses pièces d’or maudites, qui, si on en retire une seule du coffre, condamneront à l’immortalité et à l’absence de sensations les voleurs. Le seul moyen de stopper la malédiction est de retourner toute les pièces au coffre et de verser le sang du voleur. Barbossa va malheureusement se rendre compte que Elizabeth n’est pas une Turner. C’est à ce moment que Jack décide de marchander avec lui le vrai Turner en échange du Black Pearl. Trahissant ensuite Barbossa, il rompt la malédiction tuant ainsi le Capitaine Pirate. Lire la suite

Le Marre-Athon des Brouillons et Good Taste Police : Summer edition.

Marreathon.png

Ce 21 Juin 2017, le blog Good Taste Police et les Brouillons du Cinéma ont attachés leurs ceintures pour foncer vers l’autoroute du rire et de la gêne en signant un nouveau marathon. Après des zombies, un beau-père et Vin Diesel (voir le récapitulatif de la précédente journée sur Good Taste Police : https://www.goodtastepolice.fr/cinema/gtp-x-brouillons-immersion-entre-zombies-baboulinet-heisenberg ), place à une alerte à Malibu, des chroniqueurs télés ridicules et la tentative désespérée des Youtubeurs à s’implanter au cinéma. C’est parti pour débriefer cette journée qui avance graduellement vers la misère… Lire la suite

[Critique] – « Le vénérable W. » : Le mécanisme du mal.

Résultat de recherche d'images pour "le vénérable w"

Pour clôturer sa trilogie du « Mal », incluant les portraits du Général Amin Dada et de l’avocat Jacques Vergès, le réalisateur Barbet Schroeder voyage en Birmanie pour ausculter la progression latente vers une banalité du mal dû à un moine bouddhiste réputé pour ses discours islamophobes. Un portrait glaçant sur les failles d’une humanité qui a peur. Lire la suite

Wonder Woman : Woman of Steel.

067565.jpg

Le plus grand super-héros de la Terre peut-il être une super-héroïne ? Cela semble compliqué. Dans un genre aussi machiste que celui des super-héros, les femmes possèdent malheureusement un rôle mineur (Scarlett Johansson alias Black Widow chez Marvel est un bien triste exemple) avec des films proches de la série Z (Supergirl, Catwoman, Elektra). Et c’est DC qui va renverser la tendance. Lire la suite

« Le Jour d’Après » : Un film-catastrophe sentimental.

465334.jpg

Non, cet article ne sera pas consacré au film de Roland Emerich du même nom. Mais si ! Celui où Denis Quaid et Jake Gyllenhall qui affrontent l’ère glacière… Il s’attardera plutôt au projet plus intimiste du réalisateur Hong Sangsoo, projeté à Cannes en Compétition Officielle, où le spectateur sera à rude épreuve dans ce tourbillon d’émotions. Lire la suite

[Critique] – « Pirates des Caraïbes 5 » : Un plaisir qui ne dure pas.

Pirates des Caraïbes : la Vengeance de Salazar : Photo Johnny Depp, Kaya Scodelario

Longtemps annoncé, jamais espéré, les nouvelles aventures de Jack Sparrow font tâche dans la longue liste des blockbusters de cette année. Comme le pathétique Pirates des Caraïbes : La Fontaine de Jouvence sorti il y à quand même 6 grosses années, ce cinquième volet semblait-être un étirement en plus de la franchise Disney. Et pourtant, on ne peut cacher la joie de revoir Johnny Depp en tri-corne, Geoffrey Rush, les combats de Navires, le méchant maudit, le trésor magique ou encore la romance sauce Disney. Mais est-ce que cela valait vraiment le coup ? Lire la suite